Le navire de croisière, qui a été victime samedi d’une panne moteur dans des eaux périlleuses au large de la Norvège, semble tiré d’affaire après avoir pu redémarrer trois moteurs même si l’évacuation spectaculaire par hélicoptère de ses quelque 1.300 occupants se poursuit. Selon le dernier décompte disponible de la police, 338 personnes avaient été hélitreuillées une à une depuis le pont du « Viking Sky » et 17 d’entre elles hospitalisées.

Le paquebot avait lancé un appel de détresse samedi en début d’après-midi après avoir connu une panne moteur. Il naviguait alors, dans des conditions météorologiques difficiles, dans une zone notoirement dangereuse au large de la région de Møre og Romsdal (ouest de la Norvège).