Quelles sont les nouvelles mesures prises dans les écoles ?

C’est donc un nouveau protocole sanitaire qui a été mis en place, ses derniers jours. De nombreux points ont été précisés :

  • Le lavage des mains doit être réalisé, a minima : à l’arrivée dans l’école ou l’établissement ; avant et après chaque repas ; avant et après les récréations ; après être allé aux toilettes ; le soir avant de rentrer chez soi ou dès l’arrivée au domicile.
  • Le port du masque est obligatoire dès le CP. “Pour les élèves des écoles élémentaires, des collèges et des lycées, le port du masque ‘grand public’ est obligatoire dans les espaces clos ainsi que dans les espaces extérieurs”, indique le protocole. Il est toujours obligatoire pour les personnels tant dans les espaces clos que dans les espaces extérieurs. “Pour les élèves des écoles maternelles le port du masque est à proscrire”, est-il mentionné.
    Jeudi 29 octobre, le ministre de l’Education a ainsi confirmé que le port du masque dès 6 ans, autrement dit dès le CP, serait obligatoire “afin de ne laisser aucun enfant sur le bord du chemin tout en protégeant nos enseignants”. “J’invite tous les parents à équiper leurs enfants. Des masques sont prévus dans les écoles en cas d’oubli ou de difficultés économiques d’une famille pour se procurer de tels masques”, ajoute Jean-Michel Blanquer.
  • L’aération des locaux doit être “la plus fréquente possible et durer au moins 15 minutes à chaque fois”. Les moments définis par le protocole sont “le matin avant l’arrivée des élèves, pendant les intercours, pendant chaque récréation, au moment du déjeuner (en l’absence de personnes) et pendant le nettoyage des locaux”. “Cette aération doit avoir lieu au minimum toutes les 2 heures”, indique le document qui appelle également à veiller au bon fonctionnement de la ventilation mécanique si elle existe.
  • Un nettoyage des sols et des grandes surfaces (tables, bureaux) doit être réalisé “au minimum une fois par jour”. Le protocole demande aussi “un nettoyage désinfectant des surfaces les plus fréquemment touchées par les élèves et personnels dans les salles, ateliers et autres espaces communs (comme les poignées de portes)”. Ce dernier doit quant à lui être assuré “plusieurs fois par jour”. Le ministre a promis qu’une attention particulière sera apportée aux “surfaces les plus fréquemment touchées, comme les poignées de port
  • La distanciation social est renforcée dans le nouveau protocole. Le déroulement de la journée et des activités scolaires dit être revu “pour limiter les croisements entre élèves de groupes différents (classe, groupes de classes ou niveau)”. “Lorsque le non brassage entre classes n’est pas possible (notamment en Première, Terminale), la limitation du brassage s’applique par niveau”, indique le texte qui donne aux établissement jusqu’au 9 novembre pour s’organiser. Il est conseillé d’étaler l’arrivée et le départ des élèves dans l’établissement et d’encadrer les déplacements des élèves.
  • Les règles changent à la cantine avec une restauration par groupe. Si la restauration scolaire est maintenue “dans les lieux habituels”, les établissements doivent organiser les flux et la densité des élèves “en respectant la distance d’au moins un mètre entre les groupes d’élèves appartenant à une même classe dans les écoles maternelles”. Dans l’élémentaire, les collèges et les lycées, si cette distance d’un mètre ne peut être respectée, “il convient de faire déjeuner les élèves d’un même groupe (classe, groupes de classe ou niveau) ensemble et, dans la mesure du possible, toujours à la même table”. Les tables du réfectoire sont nettoyées et désinfectées après chaque service.
  • Les récréations sont organisées par groupes, “en tenant compte des recommandations relatives aux gestes barrières”. L’accès aux jeux, aux bancs et espaces collectifs extérieurs est autorisé seulement si un nettoyage quotidien est effectué.